Érotisme insolent

Ses toiles d’un érotisme insolent

Anticléricales et antimilitaristes, lui ont valu d’être boudé par la critique et foudroyé par la bourgeoisie. Il a marqué l’histoire de l’art du 20e siècle par son œuvre charnelle et férocement joyeuse.

oh ! Calcutta ! Calcutta ! Clovis Trouille

Oh ! Calcutta ! Calcutta !. 1946 technique mixte : collage photographique et huile 46 x 27 cm

Certains voient aussi en lui un précurseur du Pop Art par son utilisation quasi systématique de la photographie et des collages comme support.

De nombreuses œuvres d’art sont censurées car jugées immorales ou non adaptées à la société pour des raisons religieuses, voire dangereuses pour les pouvoirs en place. L’érotisme est l’une des raisons majeures de cette interdiction.

le_magicien - Érotisme

Le magicien. 1944 – 1962, huile sur toile, 50.5 x 61.3 cm

Le paiais des merveilles - Érotisme

Le palais des merveilles 1907 – 1927 – 1960, 65 x 81 cm

Un érotisme teinté de style 1900, de mort joyeuse, d’humour noir dominé par les grands noms de la liberté de penser tels le marquis de Sade, Sacher-Masoch ou Lautréamont. Certains voient, aujourd’hui dans son œuvre, les prémices du Pop Art, pour son recours à l’imagerie populaire (Marilyn Monroe, Fantomas, Rita Hayworth), ou à la contre culture des années 80 (Combas, Errò) pour la stridence, l’autoritarisme de ses couleurs : « Je cherche dans mes œuvres à conférer une certaine idée de faste pictural par la couleur qui exalte les formes ». Trouille, ne revendiquera pas d’appartenance, si ce n’est d’être dans la continuité de la grande tradition picturale De Vinci à Delacroix. S’il est un genre dans lequel, il se reconnaît ce n’est que celui qu’il met en place, le super-réalisme : « Il me semble que je suis superréaliste, c’est-à-dire que j’ai choisi dans la réalité ce qui m’impressionne… Le choix de motifs riches de la réalité, réunis même arbitrairement, a plus de force qu’une œuvre surréaliste. Pour capter cette réalité, Trouille choisira la copie comme mode de procédure de création : à partir de photographies et de collages, l’artiste compose et agence ses toiles avec une grande précision, créant ainsi une peinture non parasitée par le style mais entièrement dédiée au message.

La morte en beauté 1963, huile sur toile 61.5 x 45 cm Érotisme

La morte en beauté 1963, huile sur toile 61.5 x 45 cm

 

 

 

 

 

 

La grasse matinée 1955 – 1962, huile sur toile 46 x 65 cm-Érotisme

La grasse matinée 1955 – 1962, huile sur toile 46 x 65 cm

Cérémonial saphique 1971, technique mixte : collages photographiques et huile 60 x 90 cm- Érotisme

Cérémonial saphique 1971, technique mixte : collages photographiques et huile 60 x 90 cm

Laisser un commentaire